Comparaisons des offres Operations Manager, Operations Management Suite et de RAP as a Service


Parmi les offres que Microsoft vous propose pour avoir une vision synthétique du fonctionnement de vos environnements, différentes solutions peuvent paraître en compétition. Je pense, en particulier, à System Center Operations Manager (OpsMgr), ainsi qu’à Operations Management Suite (OMS) à travers les fonctions de Log Analytics délivrées par Operational Insights (précédemment, System Center Advisor), mais surtout, par opposition aux offres de RAP as a Service que les PFE délivrent aux clients de contrats Premier.

La première différence réside dans cette dernière expression : si tous les clients de Microsoft peuvent acquérir OpsMgr ou OMS, il faut être client du support Microsoft à travers un contrat Premier pour avoir accès aux RAP as a Service.

Les aspects liés à la technologie sont surveillés par l’ensemble de ces 3 solutions. À des niveaux variables, l’ensemble de ces 3 solutions proposent des conseils face à de mauvais réglages qui ne respectent les bonnes pratiques. Le niveau de ces conseils provient des groupes produits pour OpsMgr et OMS, tandis que le RAP as a Service est alimenté par les retours du support Microsoft et l’expertise des PFE. OpsMgr collecte des informations, non seulement pour détecter des dysfonctionnements, mais également des données permettant d’anticiper des problèmes soit par le fait de mauvais réglages, soit par l’augmentation de la charge. Il collecte également pas mal de données pour aider le diagnostic.

Seul le RAP as a Service s’intéresse aux process mis en œuvre autour des solutions utilisées et à l’organisation des équipes qui les gèrent. Par exemple, si vous n’avez pas de plate-forme pour tester régulièrement votre plan de reprise d’activité, ni OMS, ni OpsMgr ne le saura et ne vous indiquera que ce n’est pas une bonne pratique.

Dans la plupart des cas, il est rare que vous nous demandiez de dérouler un RAP as a Service sur des environnements de développement ou de test, tandis qu’OMS ou OpsMgr peuvent l’être sans problème.

Sans parler de véritable temps réel, OpsMgr réagit très rapidement à des changements d’états de composants surveillés. OMS réalise des points de contrôle à un intervalle régulier, tandis que la collecte d’information du RAP as a Service est réalisée sur demande, à très basse fréquence.

OMS est une solution cloud qui nécessite une connexion à Internet tandis que le RAP as a Service existe en offre pour des environnements déconnectés. OpsMgr peut être installé sur Microsoft Azure pour surveiller des environnements internes, mais c’est une nouvelle tendance car la quasi-totalité d’entre vous utilisent encore des serveurs internes pour héberger votre solution de supervision.

Sans personnalisation, OpsMgr ne délivre pas d’informations très synthétiques qui permettent à un responsable de savoir où il en est. En revanche les affichages d’OMS ou des RAP as a Service sont destinés à être visualisées rapidement.

Pour conclure, outre les aspects complémentaires de chacune de ces solutions, il faut surtout retenir que les PFE peuvent intervenir pour vous aider à mettre en œuvre l’ensemble de ces solutions et à les maintenir.

Comments (0)

Skip to main content