Un nouveau partenariat entre Microsoft et Red Hat



 

Il y a quelques années les entreprises pouvaient être distinguées entre utilisateurs de logiciels en «open source» ou «closed source». La plupart des activités informatiques étaient effectuées en interne. Les entreprises passent actuellement de l’informatique matérielle (physique) à l’informatique virtuelle, aux clouds privés et publics en utilisant des technologies variées pour différentes charges de travail. Il en résulte souvent un mélange de logiciels selon la tâche à effectuer. De nombreuses entreprises utilisent ainsi à la fois des logiciels open source et closed source.  

Cela nécessite donc des solutions qui fonctionnent ensemble sur différentes plateformes avec des API, infrastructures, une gestion et une assistance cohérentes. Cela signifie que les clients veulent non seulement utiliser Linux sur Microsoft Azure, ils veulent également être en mesure de développer des applications .NET dans une infrastructure fonctionnant sur Linux pour entreprises.

Les entreprises commencent à recourir à une architecture composée de micro-services. Elles attendent une plateforme entreprise cohérente, des API pour des applications certifiées et une portabilité globale à travers les clouds physiques, virtuels, privés et publics.

C’est la raison pour laquelle Microsoft et Red Hat, deux acteurs clés de cette nouvelle réalité cloud hybride, ont annoncé un nouveau partenariat pour aider les clients à relever le défi des clouds hybrides.

 

Les solutions Red Hat vont naturellement être mises à la disposition des clients Microsoft Azure. Dans les semaines à venir Microsoft Azure deviendra un cloud certifié et fournisseur de services Red Hat permettant aux clients de faire fonctionner leurs applications Linux Red Hat Entreprise et charges de travail sur Micorosoft Azure. Les abonnés à Red Hat Cloud Access pourront apporter leurs propres images de machines virtuelles pour les faire fonctionner dans Microsoft Azure. Les clients Microsoft Azure peuvent également profiter de tous les avantages de la plateforme d’applications Red Hat, incluant la plateforme d’applications Red Hat JBoss Enterprise, Red Hat JBoss Web Server, Red Hat Gluster Storage et OpenShift, la plateforme comme service de Red Hat. Au cours des mois à venir, Microsoft et Red Hat prévoient de lancer Red Hat On Demand – «pay as you go» les images Linux de Red Hat Enterprise seront disponibles dans Azure Marketplace, pris en charge par Red Hat.

 

Assistance intégrée pour entreprises couvrant les environnements hybrides. Les clients se voient proposer des multiplateformes, une assistance interentreprises couvrant les offres Microsoft et Red Hat de manière intégrée, à la différence des partenariats antérieurs dans le cloud public. En regroupant les équipes d’assistance sur les mêmes sites, l’expérience sera simple et sans accroc, à la vitesse du cloud.

 

Gestion unifiée de la charge de travail à travers les déploiements de clouds hybrides. Red Hat CloudForms va interagir avec Microsoft Azure et Microsoft System Center Virtual Machine Manager, proposant aux clients Red Hat CloudForms la possibilité de gérer Red Hat Enterprise Linux sur Hyper-V et Microsoft Azure. L’assistance pour la gestion des charges de travail Azure de Red Hat CloudForms sera ajoutée au cours des mois à venir, qui étend les possibilités de gestion de Red Hat Enterprise Linux du System Center.

 

Collaboration sur .NET pour une nouvelle génération de possibilités de développement d’applications. A partir de l’aperçu de .NET sur Linux annoncé par Microsoft en Avril, les développeurs auront accès aux technologies .NET par le biais des offres Red Hat dont Red Hat OpenShift et Red Hat Enterprise Linux concoctés par Microsoft et Red Hat. Red Hat Enterprise Linux sera le premier système d’exploitation de développement et une référence pour .NET Core sur Linux.

 

Pour en découvrir davantage, jetez un œil sur l’article de blog Scott Gurthie et consultez Azure Marketplace pour une liste des services cloud optimisés et machines virtuelles, prêt au déploiement comme environnement de test, de développement ou de production.


Comments (0)

Skip to main content