Internet Explorer fait sa révolution


· La dernière Plateform Preview d’IE9 met en avant un grand nombre de nouveautés importantes

Microsoft vient de publier la 4ème et dernière “Platform Preview” d’Internet Explorer 9. Cette dernière démonstration technologique permet de tester et démontrer les capacités du nouveau moteur.

Parmi les nouveautés, on peut distinguer 3 catégories : respect des standards, performances Javascript, Accélération matérielle

 

Le respect des standards

L’équipe de développement d’Internet Explorer 9 a fourni un énorme travail pour coller aux normes et spécifications du W3C. L’objectif étant d’assurer une compatibilité maximale avec notamment les standards HTML5, CSS3. Ainsi, le rêve des développeurs va peut-être enfin se concrétiser : un seul code, une seule feuille de style, quelque soit le navigateur !

Une conséquence immédiate est une nette augmentation du score ACID3 : on passe de 20 pour IE8 à 95 pour la dernière démo d’IE9 !

Bien que le test ACID3 ne soit pas une priorité absolue pour le développement, il est toujours préférable d’avoir un score honorable. Pour l’équipe de développement, ACID3, n’est en effet pas suffisant : ACID 3 est une série de 100 tests censés couvrir l’ensemble des fonctions et standards… En fait, chaque groupe de travail du W3C publie plusieurs centaines de tests pour vérifier la compatibilité aux standards. Comme le montre le tableau ci-dessous, Microsoft mène la danse en ce qui concerne les tests :

clip_image001[1]

 

Par ailleurs, il est intéressant de comparer les différentes “interprétations” de spécifications… qui pourraient paraître simple !

Faisons l’expérience : essayons de créer un cadre, en pointillé, avec des angles arrondis (dont les rayons sont différents, pour rendre l’exercice un peu plus rigolosclip_image002[2])

  • Internet Explorer 9 Platform Preview 4

clip_image003[1]

Internet Explorer 9 Platform Preview 4 – rendu cohérent, avec un code très simple

 

  • Google Chrome 5.0.375.125

clip_image004[1]

Google Chrome 5.0.375.125 – le code est beaucoup plus long, et le rendu est un peu surprenant… les points ressemblent plus à des pointillés…

 

  • Firefox 3.6.8

clip_image005[1]

Firefox 3.6.8 – le code reste simple, mais avec des éléments propriétaires… et dans les angles, les points se sont transformés…

  • Safari 5.01

clip_image006[1]

Safari 5.01 – comme sous Google Chrome, les points sont transformés en pointillés, et les angles arrondis semblent créer des perturbations…

Comme quoi ACID 3, ça ne fait pas tout en ce qui concerne les standards…

 

 

Les performances du Javascript

Pour cette dernière démonstration technologique, le nouveau moteur de Javascript a été totalement intégré au navigateur, il en résulte une amélioration considérable des performances…

Internet Explorer 8 était particulièrement à la traîne sur les performances Javascript… mais comme le montre les résultats du benchmark Sunspider (Benchmark Javascript de référence)

Browser Sunspider Result Average (ms)
IE8 3746
IE9 PDC 2009 Demo 832
Firefox 3.6.3 736
IE9 Platform Preview #1 590
Firefox 4.0 Pre-Release Beta2 519
IE9 Platform Preview #2 473
IE9 Platform Preview #3 347
Safari 5.0 328
IE9 Platform Preview #4 326
Chrome 5.0.375.125 276
Chrome 6 Nightly 6.0.472.11 249
Opera 10.6 246

 

 SunSpiderResultsPPB4

 

L’accélération matérielle

Internet Explorer 9 sera le premier navigateur capable de tirer parti de la puissance des processeurs graphiques, pour des rendus plus agréables… A quoi ça sert ? Eh bien, comme HTML5 offre de nouvelles possibilités en matière de création d’animation, cette accélération matérielle va permettre d’assurer une bonne rapidité d’exécution ! Pour preuve, quelques démonstrations sont disponible sur http://ie.microsoft.com/testdrive : faites le test par vous même clip_image002[3]

Ci-dessous, je vous montre les résultats d’un petit comparatif… un jeu de dés, le score est proportionnel aux nombres de rotations faites par les dés en 60 secondes :

 

Internet Explorer 9

Google Chrome 5

Firefox 3.6.8

clip_image008[1]

clip_image009[1]

clip_image010[1]

La question qui vient naturellement aux lèvres des développeurs est donc : “Comment utiliser cette accélération matérielle dans nos sites web ?” la réponse est assez simple : il suffit d’utiliser les standards comme HTML 5, CSS3, etc… rien de spécifique n’est nécessaire ! Excellente nouvelle !

 

Malheureusement, aujourd’hui,, Internet Explorer 9 n’est encore qu’une démonstration technologique…. il lui manque encore une interface graphique pour être un vrai browser, utilisable au quotidien… Pour cela, il va falloir patienter encore quelques semaines… la version beta est attendue pour mi-septembre… patience

Damien Rossignol

Comments (3)
  1. ça promet, sauf qu'elle n'est pas compatible Win XP et peut être IE perdra une part de marché, ou suis-je le seul à l'avoir encore cet OS ?

    Salutations.

  2. RS says:

    Merci pour le post intéressant Damien.

    Le problème d'IE n'a jamais été le manque d'ingéniosité technique puisqu'à chaque fois qu'une nouvelle version voyait le jour, elle implémentait les fonctionnalités les plus récentes et adhérait tout autant aux standards en vigueur à l'époque. Le vrai problème d'IE par contre, vient de la politique qu'avait Microsoft concernant les "sous-version", à savoir le manque de mises à jour régulières pour suivre la concurrence et l'évolution des standard. Le besoin même n'ayant pas surfacé, il est difficile de reprocher à Microsoft d'avoir pris cette attitude en vue des taux rassurant d'adoption de IE6, sorti en 2001 et incroyablement toujours utilisé de nos jours, pour de longues années.

    Bien entendu, les choses ont petit-à-petit changer dans la scènes des browsers avec l'arrivée de Firefox et plus tard Chrome (et partiellement Safari) dont les "sous-versions" très fréquentes (à titre d'indication FF a connu 10 releases dans les 6 dernières années contre 2 pour IE) ont imposé un rythme accéléré de support de standards et de features. Naturellement, ceci a graduellement diminué les parts du marché d'IE et animé le mouvement anti-IE dans la scène des navigateurs.

    Toutefois, Microsoft semble être de plus en plus consciente de cette situation et ceci peut se sentir à travers le cycle de releases d'IE9: Pas moins de 4 preview builds ont vu le jour cette année (1.9.7745.6019, 1.9.7766.6000, 1.9.7874.6000 et 1.9.7916.6000) et la première public beta est déjà annoncée pour Septembre. Les résultats de benchmarks de ces builds n'ont pas cessé de s'améliorer (comme il est possible de le voir dans l'article), et c'est autant de bonnes nouvelles pour les adeptes d'IE.

    Bien entendu, la majorité des scores qu'amène IE9 finiront par devenir obsolète sur la durée avec les nouvelles version 4.x de Firefox et  6.x de Chrome, toutefois tout laisse à croire que la 10 ème version d'IE ne tardera pas à venir rectifier le tir peu après… Ce qui ne peut être qu'à l'avantage de l'utilisateur final après tout.

    @El MehdI bILLAOUADIL: Je crois que tu devrais sérieusement penser à changer d'OS, XP ETAIT suffisant il y a qq années mais je crois bien qu'il ne l'est plus aujourd'hui. D'ailleurs son support (SP 2+) s’arrête d'ici 3 ou 4 ans si je me rappelle bien. Vista SP2 (injustement détesté) ou Se7en (objectivement ravissant) sont des alternative plus que souhaitables à mon humble avis.

    Pardon pour le long commentaire 🙂

  3. RS says:

    Merci pour le post intéressant Damien.

    Le problème d'IE n'a jamais été le manque d'ingéniosité technique puisqu'à chaque fois qu'une nouvelle version voyait le jour, elle implémentait les fonctionnalités les plus récentes et adhérait tout autant aux standards en vigueur à l'époque. Le vrai problème d'IE par contre, vient de la politique qu'avait Microsoft concernant les "sous-version", à savoir le manque de mises à jour régulières pour suivre la concurrence et l'évolution des standard. Le besoin même n'ayant pas surfacé, il est difficile de reprocher à Microsoft d'avoir pris cette attitude en vue des taux rassurant d'adoption de IE6, sorti en 2001 et incroyablement toujours utilisé de nos jours, pour de longues années.

    Bien entendu, les choses ont petit-à-petit changer dans la scènes des browsers avec l'arrivée de Firefox et plus tard Chrome (et partiellement Safari) dont les "sous-versions" très fréquentes (à titre d'indication FF a connu 10 releases dans les 6 dernières années contre 2 pour IE) ont imposé un rythme accéléré de support de standards et de features. Naturellement, ceci a graduellement diminué les parts du marché d'IE et animé le mouvement anti-IE dans la scène des navigateurs.

    Toutefois, Microsoft semble être de plus en plus consciente de cette situation et ceci peut se sentir à travers le cycle de releases d'IE9: Pas moins de 4 preview builds ont vu le jour cette année (1.9.7745.6019, 1.9.7766.6000, 1.9.7874.6000 et 1.9.7916.6000) et la première public beta est déjà annoncée pour Septembre. Les résultats de benchmarks de ces builds n'ont pas cessé de s'améliorer (comme il est possible de le voir dans l'article), et c'est autant de bonnes nouvelles pour les adeptes d'IE.

    Bien entendu, la majorité des scores qu'amène IE9 finiront par devenir obsolète sur la durée avec les nouvelles version 4.x de Firefox et  6.x de Chrome, toutefois tout laisse à croire que la 10 ème version d'IE ne tardera pas à venir rectifier le tir peu après… Ce qui ne peut être qu'à l'avantage de l'utilisateur final après tout.

    @El MehdI bILLAOUADIL: Je crois que tu devrais sérieusement penser à changer d'OS, XP ETAIT suffisant il y a qq années mais je crois bien qu'il ne l'est plus aujourd'hui. D'ailleurs son support (SP 2+) s’arrête d'ici 3 ou 4 ans si je me rappelle bien. Vista SP2 (injustement détesté) ou Se7en (objectivement ravissant) sont des alternative plus que souhaitables à mon humble avis.

    Pardon pour le long commentaire 🙂

Comments are closed.

Skip to main content