Topologies d’installation de Team Foundation Server


Des clients nous posent souvent la question des topologies d’installation de Team Foundation Server 2008. Comme on va le voir, elles sont variées pour s’adapter à toutes les tailles d’équipes et à tous les modes d’organisation des équipes.


Je ne parle pas des différents types d’installation possibles (mono serveur, dual serveur, cluster de bases de données, Reporting Services à part, intégration dans un SharePoint existant, …).


1.       Serveurs centralisés


Centraliser ses serveurs permet de diminuer le coût de maintenance. Les équipes IT s’occupent des sauvegardes et de la maintenance.


Une équipe « qualité », « intégration » ou « AGL » s’occupe de l’administration fonctionnelle : création et mise à jour des « templates » de projet Team System, création des projets des affaires, administration des droits des utilisateurs…


Ces serveurs fonctionnent pour des équipes distribuées sur des sites à l’échelle d’un pays ou d’un continent suivant les performances du réseau.


Les « templates » de projets Team System sont exportables et importables entre serveurs TFS. C’est un ensemble de fichier XML.


2.       Serveurs centralisés avec un ou plusieurs  « proxies »


Cela permet de gérer des équipes distantes pour  lesquelles les débits réseau ne permettent pas une connexion directe tout en ne gérant qu’un serveur.


3.       Serveurs décentralisés avec synchronisation


Si on doit répliquer des données entre plusieurs serveurs TFS qui sont connectés, on utilise l’utilitaire TFStoTFS (http://www.codeplex.com/tfstotfsmigration). Il permet de copier les « Work Items » et les branches du référentiel de code source entre plusieurs serveurs.


4.       Serveurs décentralisés non connectés


Si on souhaite échanger de l’information entre 2 serveurs TFS qui ne sont pas connectés, on peut utiliser un utilitaire de la société Winwise, un des centres de compétences Team System.

Skip to main content