CloudNetCare démontre en live les capacités d’Azure en instanciant 1 000 VMs à la volée


 

 

Lors de la session Microsoft Azure dédiée aux éditeurs de logiciels, Dominique Pochat, Architecte en charge du programme de partenariat « Vertical ISV » de Microsoft, a invité la société CloudNetCare pour partager son retour d’expérience.

CloudNetCare édite une solution SaaS de test de performance web à travers 4 usages : tests fonctionnels, tests de charge,  supervision applicative et supervision des services tiers. Lors de la session, Jean-Baptiste Marcé, co-fondateur, a fait la démonstration d’un test de charge.

En une demi-heure, 1 000 VMs ont été instanciées depuis les datacenters Azure de Dublin, Singapour et San Francisco afin de « stresser » un site de démo. Deux navigateurs différents étaient lancés par VM dans le but de reproduire la charge de 2 000 internautes simultanés.

Ce test montrait l’étendu des services que le cloud Azure offre et que CloudNetCare, partenaire de la firme Américaine depuis 2010, utilise très largement.

Azure sous le capot

Non seulement CloudNetCare utilise les services PaaS d’Azure (Websites / Cloud Services /Azure SQL Databases) mais s’appuie également sur les services de stockage et de développement (Visual Studio Online).

Afin d’effectuer ses tests de charge, la start-up se base très largement sur les multiples technologies inclues dans le Cloud Azure. Elle est capable d’instancier des milliers de « Worker Roles » en moins de 15 minutes et de les utiliser pour piloter des navigateurs web (Firefox / Chrome). Ces navigateurs se connectent simultanément à la WebApp à tester afin de reproduire un pic d’affluence et d’en mesurer toute une série de données de performance. Les données récoltées sont envoyées en temps réel aux bases de données Azure SQL-Databases, Azure blobs (Screenshots et vidéos) et Azure Tables.

Enfin, une étape de post-processing de la plateforme CloudNetCare consolide et traite l’ensemble des données grâce à des algorithmes sophistiqués pour afficher graphiquement des résultats simples et pertinents.

Cela permet à CloudNetCare d’offrir des tests de performance ultra-réalistes en utilisant de réels navigateurs qui visitent simultanément les sites web à tester. A la différence des tests de charge par injections de requêtes HTTP, l’instanciation de véritables navigateurs permet de tester le site dans un contexte 100% réel. Ainsi les temps de réponses mesurés sont ceux de l’expérience utilisateur véritable (mesures à l’intérieur du navigateur).

L’utilisation d’Azure ne s’arrête pas là car dans le cadre de la supervision applicative CloudNetCare génère des alertes lorsqu’un problème sur un site est identifié et les envoie via « notifications push » aux Apps natives Smartphones grâce à « Azure Service Bus ».

 « Le but de notre session Azure Pour les Editeurs de Logiciels, durant les Microsoft TechDays 2015, était de démontrer par un cas réel (et en Live) l’apport de la plateforme Microsoft Azure pour un Editeur de Logiciels sur différents aspects : agilité, montée en charge, innovation et caractère économique.

La solution innovante CloudNetCare, utilisée par des grands comptes en France, a été développée en tirant parti au maximum des services et capacités de la plateforme Microsoft Azure. La solution est vraiment très efficace. Via un portail utilisateur très intuitif, l’utilisateur peut en quelques clics, simuler concrètement des milliers d’utilisateurs accédant à un site web, et cela partout dans le monde » explique Dominique Pochat, Architecte chez Microsoft.

Les avantages du cloud Azure pour les éditeurs de logiciel

Grâce à la panoplie complète de services inclus dans l’offre cloud Azure il est possible d’évoluer à son rythme. L’intégration d’un nouvel usage est progressive et couvre véritablement un champ très vaste (IaaS, PaaS, SaaS).

La plateforme Microsoft Azure est fiable et robuste : « Nous avons pu éprouver toutes les promesses depuis plusieurs années grâce à nos tests de charge récurrents à grande échelle (Scale multi-datacenter) et nos services de supervision (respect des SLAs). » assure Jean-Baptiste Marcé.

L’ouverture très vaste du Cloud Azure sur tous les types de technologies est également un aspect très important. Cela permet d’intégrer progressivement des services et de migrer toute ou partie d’une architecture existante vers le Cloud.


Skip to main content