Article de François Tonic – Témoignage Windows Azure : Isipharm et la solution LEOBiz


Isipharm : Windows Azure met les pharmacies sur Internet

Isipharm, filiale de la coopérative Astera, s’occupe de la gestion d’officine depuis 30 ans. L’éditeur apporte des solutions logicielles, audit de performance technique, de la formation, du support, des conseils. Astera est la première coopérative de pharmaciens avec 6300 pharmaciens, pour un chiffre d’affaire de 4,4 milliards d’euros. Avec l’arrivée de la vente de produits en ligne, le cloud computing est rapidement apparu comme une solution fiable et rapide. Explications avec Emmanuel Fretti (directeur général) et Rémi Déjardin (responsable développement & architecture, R&D, solution Léo) autour de Windows Azure.

Aujourd’hui, le marché des pharmacies bouge beaucoup. Depuis peu, une pharmacie (ayant pignon sur rue) peut vendre, selon le cadre strict défini par la loi, des produits sur internet, via une pharmacie virtuelle. Mais cette officine virtuelle doit obligatoirement s’appuyer sur une officine physique. Surtout, le pharmacien ne peut en aucun cas envoyer par la poste les produits commandés, excepté la parapharmacie. Cela signifie que le client / patient doit se déplacer physiquement pour récupérer sa commande.

Pour Isipharm c’est un nouveau marché. « Nous faisons des logiciels de gestions, de catalogue des médicaments, lien avec la Sécurité Sociale, etc. Nous faisons en quelque sorte un ERP. La pharmacie est un univers particulier et très réglementé. Nous proposons une solution complète : logiciels, matériels, installation, support. » présente Emmanuel Fretti. Ainsi, l’officine dispose d’un serveur, d’un ou plusieurs postes de travail.

Le pharmacien n’est pas un technicien
Mais le pharmacien ne possède aucune équipe technique interne et ce n’est pas son métier. La possibilité de créer sa pharmacie en ligne doit être simple et rapide. « Soyons clair, sans le cloud computing, il n’aura pas été possible de proposer des sites de e-commerce. Le serveur de l’officine pourrait héberger le site d’e-commerce afin de respecter la sécurisation des données de santé qui sont confidentielles. Il n’y a pas de possibilité de dimensionnement automatique en fonction de la demande. Il faut une sécurité optimale des données médicales que le client scanne et envoie sur le site (l’ordonnance, ndlr). Et le pharmacien doit pouvoir facilement faire son offre en ligne à partir d’un catalogue. D’autre part, La localisation sur site n’est pas adaptée à toutes les problématiques d’hébergement, de campagne et d’infrastructure. Pour rappel l’officine virtuelle doit être rattachée à l’officine réelle et seul un pharmacien peut gérer une officine virtuelle ce qui limite de faire appel à une solution externe ou mutualisation de ressources.» précise Emmanuel Fretti.

Basiquement, le fonctionnement du e-commerce est le suivant :
- le patient va sur le site de l’officine
- il scanne l’ordonnance puis la télécharge sur le site.
- Le pharmacien récupère les informations et prépare la commande

Il faut que le site gère le paiement, un catalogue de médicaments (incluant la parapharmacie), stocke et sécurise les données médicales. « Le scan de l’ordonnance est une fonctionnalité facultative. Tout utilisateur peut réserver ou commander des produits sans aucun scan via un simple panier comme sur un site marchand. » recadre M. Déjardin.

Pourquoi le cloud répond-t-il à ce projet ? Il permet une montée en charge, une disponibilité 24/7 du site, un modèle de développement connu, une connexion sécurisée entre le serveur local et le cloud.

Le stock et le catalogue produit sont stockés et gérés par le serveur interne de la pharmacie. Pour créer le catalogue e-commerce, la solution Isipharm permet de choisir les médicaments et de générer automatiquement la boutique. La gestion de stock est synchronisée entre la boutique en ligne et l’officine. Et si le serveur interne n’est pas accessible, le site se synchronise quand ce dernier est de nouveau accessible.

Windows Azure : une bonne solution
« Au départ du projet, nous avons expertisé diverses solutions cloud notamment les fournisseurs IaaS comme Amazon EC2. L’avantage de Windows Azure est la disponibilité de briques techniques prêtes à l’emploi. » analyse Rémi Déjardin. Cette approche plate-forme a simplifié le développement et la mise en place de l’architecture. « Nous utilisons SQL Azure, AppFabric, les blobs, les web role. » poursuit Rémi Déjardin.

Isipharm ayant déjà une expertise technique en .Net et SQL Server, l’usage de Windows Azure parut naturel. L’un des points sensibles fut la connexion entre le site hébergé sur Windows Azure, SQL Azure et le serveur de la pharmacie. Pour ce faire, un connecteur a été développé, en utilisant toutes les panoplies de AppFabric : Control Access et Bus Service. « Le connecteur, s’appuyant sur Bus Service, fait un lien point à point. Control Access se dédie à la sécurité. Il est assez performant. D’ailleurs, la gestion de l’authentification est assurée par AppFabric. Pour la disponibilité, nous avons 2x2 instances. Nous avons séparé la partie métier, de la partie purement technique / infrastructure. Pour stocker les données, les scans, nous passons par le blob. Le site en lui-même fonctionne sur un web role. Le Cloud permet d’avoir l’information en temps réel sur les stocks avec le Service Bus (Il y a 1 pharmacie réelle, 1 pharmacie virtuelle mais 1 seul stock). Ce temps réel et cette connexion permettent d’éviter les régularisations quotidiennes des stocks. Le connecteur développé en cloud permet de n’exposer que les données nécessaires au e-commerce, les données de santé restent elles dans la pharmacie sur le serveur de l’officine. Le connecteur peut fonctionner en mode synchrone et asynchrone pour que l’e-pharmacie soit disponible même lorsque la pharmacie réelle est fermée (la nuit par exemple). Une image des stocks est utilisée dans ce cas avec resynchronisation à l’ouverture de l’officine réelle.» décrit Rémi Déjardin.

Cette architecture permet d’automatiser au maximum le travail du pharmacie : le catalogue est envoyé directement sur le site, définition de la politique de prix, stock en temps réel, suivi des commandes. Le site est donc hébergé par Isipharm via Windows Azure. Le paiement sécurisé est supporté. Cette solution clé en main est proposée par Isipharm à 99 euros HT par mois avec un engagement de 24 mois (+ 249 euros HT de frais de mise en service).

Un projet encadré !
« Nous avons bénéficié d’un coach Windows Azure (Michel Hubert, Manager chez Logica Business Consulting) pour bien comprendre le fonctionnement de Azure. Il faut en effet appréhender la mécanique interne qui peut paraître un peu bizarre. Globalement, nous sommes contents. Il y a une bonne réactivité. Le projet en lui-même nous a demandé un mois de développement. » précise Emmanuel Fretti.

L’objectif est de développer le chiffre d’affaire et de profiter d’un nouveau marché même s’il est encore tôt pour en tirer le moindre bilan. L’offre cloud sera disponible le 15 juin même si comme le note l’éditeur, il y a un intérêt certain de la profession.

Publié le jeudi, mai 26 2011 par francois tonic

Skip to main content