Le correcteur contextuel français d’Office 2010 cité dans Le Point


 


Lire tout de suite Magazine Hebdomadaire Le Point n°1928 - 27 août 2009 : Orthographe : La grande injustice


Le dernier numéro du magazine Le Point (27 août 2009) est consacré à l’orthographe, à l’occasion de la publication du livre de François de Closets, “Zéro Faute – L’orthographe, une passion française”. Un dossier fascinant de 9 pages, dont je vous recommande la lecture si vous vous demandez pourquoi l’orthographe déchaine (ou déchaîne, en orthographe traditionnelle) tant les passions au point d’être considérée comme un chef-d’œuvre du patrimoine français. J’ai eu l’occasion de m’entretenir de nos correcteurs orthographiques et grammaticaux avec la journaliste du Point, Alix Ratouis, ainsi que de fournir quelques éléments d’information sur les outils linguistiques de Microsoft, qui se retrouvent dans le livre de François de Closets. Je ne résiste pas à la tentation de reproduire ici le petit texte d’Alix Ratouis consacré à notre tout nouveau correcteur contextuel français (p.53), dont j’ai parlé récemment sur ce blog :






Un correcteur intelligent


Rouge pour les fautes d’orthographe, vert pour les erreurs grammaticales… et bientôt bleu pour les confusions homophones. En 2010, Microsoft Office sera doté d’un correcteur de troisième génération qui soulignera d’un trait ondulé azur «en son fort intérieur» et proposera «for intérieur» à l’utilisateur égaré. Les linguistes-informaticiens du Microsoft Natural Language Group se sont attaqués aux erreurs contextuelles: une structure syntaxique correcte (nom suivi d’un adjectif), mais erronée sur le plan du sens


 


J’aime aussi beaucoup la réponse faite par François de Closets en réponse à une question concernant la réforme de l’orthographe (p.49):


Apprenons aux enfants à dactylographier et à utiliser avec discernement les correcteurs électroniques. Et décriminalisons les fautes d’orthographe.


Une remarque pleine de bons sens, finalement, qui est très proche des recommandations que l’on trouve dans les programmes du collège et que j’avais citées en son temps :


L’élève apprend par ailleurs à consulter et à utiliser régulièrement et méthodiquement le dictionnaire, le manuel de grammaire, le guide de conjugaison ou encore à se servir, avec discernement et sans y voir  un outil qui le dispenserait de la réflexion, d’un logiciel de correction orthographique adapté.


Thierry Fontenelle


Microsoft Natural Language Group

Comments (4)

  1. Valérie says:

    Voici trois aspirations prédominantes, qui selon moi, contribuerait à mon développement professionnel.

    Améliorer mon anglais afin de pouvoir éventuellement communiquer avec nos fournisseurs anglophones, ce qui me permettrait d’avoir un meilleur contrôle de mes tâches respectives tout en devenant plus autonome.

    Améliorer mon français écrit dans le but de bien représenter mon travail, ce qui me procurerait une satisfaction personnelle et professionnelle.

    Connaître davantage la compagnie que je desserve, car cela m’apporterait une meilleure compréhension reliée à mon travail, et cela pourrait être bénéfique autant pour moi que pour mes collègues qui auraient besoin de ma collaboration.

  2. math says:

    Dans le roman pars vite et reviens tard, le personnage qui a su retenir mon attentions est Jean-Bastiste Adamsberg. Dans ce personnage , j’ai retrouvé plusieurs ressemblances entre Adamsberg et moi. Quand j’étais un enfant , je rêvais d’être policier ou être un commissaire pour diriger une brigade. Comme Adamsberg, j’ai de la difficulté à retenir le nom des personnes , il me faut un certain tant. J’ai adoré sa  persévérance sur le cas de la peste et sur les chiffres quatre. Il était déterminé a trouver le mystérieux individu, il est une personne très combatif. Tout au long de l’histoire, j’ai adoré son insteint pour deviner les pistes et aussi de la manière qu’il a intercepter Damas. Ce personnage a marqué cette histoire et j’ai pu retrouvé une partie de moi

  3. ahmed says:

    Redaction sur le sondage

    Bonjour,pour finir l’escale 2, on a faient un groupe 4 sur un sondage de notre entourage sur la bonne alimentation.Mon groupe a interviewer des personne agee de 12 a 54 ans, ce que mon groupe a fait etait vraiment bon,c’etait un peu amusant de partir dans la rue et demande des personne,aussi on avait de la difficulte car c’etait un dimanche,donc on est partit au marcher et demander au cessier et cessiere,aussi au serviteur,donc il avait une facilite a cause des travailleurs, il  connaissent les effets des aliments, alor on a poser une question exemple: Combien de gens mange de la mal alimentation? Il a repondus <<Environs le 2/4 de la population mange cet alimentation.>>

  4. Citation says:

    Ah et bien cet article est au moins une bonne chose 🙂