Quand Miguel de Icaza prend la défense de OpenXML…


En ouvrant mon lecteur RSS ce matin, je trouve un article sur le site de LMI qui indique que Miguel de Icaza - que je n'ai plus besoin de vous présenter - aurait pris la défense du format OpenXML dans un de ses messages datés du 6 Septembre, en réponse à un commentaire sur son blog. Voici ce qu'il écrivait :



"OOXML is a superb standard and yet, it has been FUDed so badly by its competitors that serious people believe that there is something fundamentally wrong with it.   This is at a time when OOXML as a spec is in much better shape than any other spec on that space."


Ce que LMI a traduit de façon fidèle par :


"OOXML est un standard superbe et pourtant il a été si décrié par ses concurrents que des gens sérieux croient qu'il y a quelque chose de fondamentalement mauvais en lui. Ceci à une période où OOXML, en tant que spécification, est en bien meilleure forme que n'importe quelle autre spécification dans ce domaine."


C'est après que les choses se gâtent. Je cite l'article de LMI :


"Signée de Miguel de Icaza, fondateur de Gnome et de Mono, cette petite phrase parue sur sa liste de discussion le 6 septembre dernier a de quoi surprendre. Surtout lorsqu'on sait que son auteur a longtemps travaillé au développement d'OpenOffice.org, qui s'appuie sur le standard rival d'Open XML, ODF (Open Document).

Et pourtant à y regarder de plus prêt, ce n'est pas si surprenant. En effet, depuis le rachat de Ximian en 2003, Miguel de Icaza est un employé de Novell. Et en 2006 déjà, il travaillait à une compatibilité entre OpenOffice et Open XML.
De plus, après le rapprochement en novembre dernier entre Microsoft et Novell, les deux sociétés collaborent techniquement sur un certain nombre de projets dont Silverlight, la réponse de Microsoft au Flash d'Adobe. Au sein de Novell, les développeurs de Mono - donc les équipes directement sous les ordres de Miguel de Icaza - se chargent notamment de Moonlight, le portage de Silverlight sur Linux.


Rien d'étonnant donc à ce que Miguel de Icaza défende ainsi l'ami de son employeur, en plein milieu des délibérations de l'ISO."


C'est le "pourtant à y regarder de plus près, ce n'est pas si surprenant" qui me gène. Ma lecture de ce billet est qu'il sous entend que Miguel serait tenté de par son appartenance à Novell de faire allégence à Microsoft en défendant OpenXML face à ODF, alors qu'il est vrai que le débat est en cours actuellement.


C'est bien mal connaitre Miguel de Icaza que d'insinuer qu'il serait capable d'une quelconque façon de dire du bien de tel ou tel acteur ou marque pour aller dans le sens d'accords de partenariats et d'intérêts stratégiques de son employeur...


En outre, il est tout à fait inexact d'écrire : "(...) Au sein de Novell, les développeurs de Mono - donc les équipes directement sous les ordres de Miguel de Icaza (...)" car Mono est un projet Open Source dont la plupart des contributeurs ne *sont pas* des employés de Novell et sont encore moins aux ordres de Miguel de Icaza. Là, c'est bien mal connaitre le fonctionnement d'un projet Open Source et la structure de l'équipe qui travaille sur Mono.


Si ça, ça n'est pas du FUD, c'est rudement bien imité 😉


Mauvaise foi ou méconnaissance du sujet ? A vous de juger.


Si vous voulez un autre avis sur la comparaison ODF vs OpenXML, suivez ce webcast présenté par Jean Goffinet de Clever Age, la société qui a réalisé - pour le compte de Microsoft - le traducteur bi-directionnel ODF <--> OpenXML. Avancez par exemple jusqu'à 17'30"... Il fait discrètement mais à plusieurs reprises mention d'imprécisions dans les specs de ODF. Un "standard" avec des specifications imprécises, pour moi, ça signifie à terme des divergences et donc des incompatibilités entre les différentes implémentations qui auront pris différentes interprêtations de ces imprécisions. Donc un final, un standard qui n'en est plus un, car plus intéropérable. C'est dommage pour un standard, non ?


Ah voilà, c'est dit et maintenant ça va mieux...


Mots clés Technorati : , ,

Comments (5)

  1. Florian says:

    Quels sont les (vrais) enjeux du choix entre ces  2 spécifications ? ODF / OXML ? C’est vrai qu’en ce moment tout le monde a tendance a dénigré l’OXML mais au final on ne sait pas vraiment pourquoi ; les raisons invoquées sont floues.

    Mais au final que cela va-t-il apporter concrètement et à qui ?

    et quand est-ce qu’on saura quelle spécification sera choisie ?

  2. Arnaud Weil says:

    Bonjour Christophe,

    Je t’approuve complètement, et pourtant je crois avoir déjà prouvé par le passé mon indépendance et mon regard critique sur les produits de Microsoft.

    Pour avoir eu la chance de parler avec Miguel de Icaza (et en V.O., en espagnol, pas de problème de traduction), j’ai pu comprendre qu’il n’est vraiment pas du genre à accepter de perdre son indépendance et son esprit critique.

    Je suis donc très surpris par l’extrait de l’article de LDI que tu nous présentes. Pour écrire de pareilles choses, il doivent être vraiment être paranoïaques…

  3. CLaueR says:

    Toujours à propos de OpenXML et de sa standardisation : là, ça atteint des sommets… Je vous laisse juger par vous même :

    http://www.effi.org/blog/kai-2007-09-05.en.html

    J’ai comme des envies de meurtre, soudainement 😉

  4. arno says:

    un beau dialogue de sourds, quoique le terme dialogue n’est sans doute pas le bon,

    d’un coté un projet de standard pas terminé, ni complet (ODF),

    d’un autre un standard bien foutu mais pondu par Microsoft, et donc qui fait peur à tout le monde qu’en à sa capacité à en faire une arme de compétition et non pas une base solide pour concourir,

    bref du boulot en perspective 😉

    voici une opinion pro ODF qui est pas mal tournée :

    l’auteur est il me semble un employé de Novell-openSuse :

    http://linux.slashdot.org/comments.pl?sid=293507&cid=20548069

Skip to main content