Le Web 2.0 Français : mais où sont les APIs ?


Voilà, autant vous prévenir tout de suite : c’est mon côté “développeur un peu geek” qui ressort au travers de ce billet.


J’ai l’impression que la plupart des sites et services labellisés Web2.0 qui sont produits par mes compatriotes ont oublié ou volontairement fait l’impasse sur l’une des composantes qui font que le Web 2.0 est le Web 2.0 : la mise à disposition d’APIs permettant aux développeurs de créer des applications de type mash-up. Vous avez sans doute entendu parler du fameux “Hack is OK”.


Je pense que je ne suis pas le seul à chercher des bonnes idées de mash-up à écrire (par bonnes idées, comprenez des applications qui aient une utilité réelle), mais malheureusement, je manque souvent de matière première. J’ai le sentiment que la majorité de nos start-ups et acteurs Web 2.0 locaux sont encore un peu frileux pour exposer leurs données et services sous divers formats et protocoles (RSS, REST, POX, SOAP, …). Ou bien peut être est-ce parce qu’ils n’y pensent pas. Possible.


Et pourtant j’ai beau chercher… Je passe en revue sur Techcrunch Francophone les services portant le tag Web2.0fr mais rien, nada. Ok, bien entendu, je ne parle pas des trois ou quatre exceptions, au rang desquelles on compte Netvibes ou WebWag pour lesquels ils est bien entendu essentiel de proposer à des développeurs tiers de développer leur propre gadgets “custom”. Mais en dehors de cette petite poignée d’acteurs, la plupart des autres services n’exposent même pas un simple flux RSS, et d’autres encore ont fait le choix d’être “fermés”, c’est à dire qu’il faut s’identifier pour pouvoir consulter le contenu. On n’est pas prêts d’avoir une version Française de ProgrammableWeb.com qui liste à ce jour plus de 320 APIs diverses et variées. Dommage.


Si vous aussi, vous êtes un développeur voire un développeur hobbyiste et que vous aimeriez avoir plus d’APIs à disposition pour pouvoir écrire des superbes mash-ups, laissez un commentaire et qui sait, si on est assez nombreux, peut-être que l’on pourra faire passer notre message !


Community Powa!

Comments (9)

  1. Richard says:

    Prem’s: Je voudrais une API sur les blogs des Evangélistes, Technos, IT & co de MS France.

    Je continue ?

  2. CLaueR says:

    Richard, comme ça faisait longtemps 😉

    Généralement, une API sur un blog, c’est un flux RSS. Ca tombe bien. Chaque rubrique ou tag d’un blog microsoft hébergé sur blogs.microsoft.fr ou blogs.msdn.com ou encore blogs.technet.com expose son flux RSS.

    Pour le reste, tu devrais trouver ton bonheur dans le Microsoft RSS Feeds Directory:

    http://www.microsoft.com/rss/default.aspx

    Et quoi d’autre ?

  3. Richard says:

    Ben oui, c’est bien ce que je dis: c’est le bordel 😉 : blog.msdn.com, blog.microsoft.fr, weblogs, sites persos, blogs.developpeur.org et le meilleur pour la fin, theSpoke.

    Bref, plus d’une dixaine de sources différentes.

    Ce que je veux dire, c’est que les flux Rss, c’est bien, mais encore faut il avoir une vrai politique de comm derrière.

    Un, deux, dix, vingt flux Rss à aspirer régulièrement, ca va, mais plus d’une centaine, ca devient compliqué. Si en plus on veut mettre ca sur live…

  4. Richard says:

    Et pour moi, API, ca veut dire vraiment autre chose

  5. CLaueR says:

    Pardon Richard, mais tu es hors sujet avec ton commentaire sur les blogs des softies Français. C’est pt-être le bazar comme tu dis, mais c’est la preuve qu’on n’a pas été obligés de bloguer, qu’on le fait volontairement et qu’on le fait où on veut.

    Si tu veux un fil RSS unique, il existe, et il est référencé sur http://www.microsoft.com/france/blogs/blogs.mspx

    Sinon, comme tu aimes bien écrire du code, tu peux t’inspirer du sample de Linq pour écrire en quelques lignes un aggrégateur de flux 😉

    Bon, et pour ce qui est du terme "API", pour moi ça veut précisément dire "Application Programming Interface", que Wikipedia définit de la façon suivante :

    "Interface de programmation (Application Programming Interface ou API) définit la manière dont un composant informatique peut communiquer avec un autre. Dans le cas typique d’une bibliothèque, il s’agit généralement de fonctions considérées comme utiles pour d’autres composants"

    C’est bien ce dont il s’agit. Je pense que tu associes de façon un peu rigide le terme API aux APIs traditionnelles en C++ du type Windows SDK. Mais on parle de Web 2.0, là !

    Et sinon, pour en revenir au sujet, c’est à dire aux APIs du Web 2.0 Francophone, tu en dis quoi ?

  6. Richard says:

    O mais concernant les "API" french, je suis parfaitement d’accord ;-)))

    NB: donc si je comprends bien, une base de données est aussi une API ? (ok, je sors)

  7. CLaueR says:

    On est vendredi, il doit faire assez beau temps sur Biarritz et Richard est d’humeur joueuse 😉

    Oui Richard, une base de données est un composant logiciel qui expose de nombreuses APIs. Tu as bien compris.

    Pour plus d’explications, tu peux consulter les nombreux Webcasts MSDN sur le sujet 😉

  8. Et Blogmarks alors ???

    http://dev.blogmarks.net/wiki/AtomApiClients

    Y’a même un client C#… 😉

  9. Un billet récent sur Mashable.com parle de l’arrivée d’APIs (= Application Programming Interfaces, ou

Skip to main content