Vu chez Louis Naugès : Web 2.0, L’entreprise à l’école du Grand Public


C'est un papier intéressant que vient de publier Louis Naugès. Non en fait, je voulais dire que les billets de Louis Naugès sont généralement intéressants, même si je ne suis pas toujours d'accord avec lui 😉 Bref, c'est une autre histoire 😉


Ce billet commence par énoncer une idée que je partage et que je cite souvent : Dans le Web 2.0, les usages et l'adoption au sein du grand public ont été bien plus rapides qu'au sein de l'Entreprise, qui pour le moment en est encore au stade du questionnement.


Nombreuses sont les entreprises qui s'interrogent sur les bénéfices qu'elles pourraient obtenir en transposant des principes empruntés au Web 2.0 ou en adaptant des outils typiques encore de ce Web 2.0.


En revanche, je voudrais m'exprimer sur deux petits points de détail sur la fin de l'article de Louis Naugès.


Premièrement, je voudrais nuancer l'avis sur l'utilisation des outils "en ligne" sous la forme de location d'applications. Ce qu'on appellait il y a quelques temps encore les "applications hébergées" et qu'on tend à maintenant nommer SaaS pour "Software as a Service".


Le SaaS permet via le principe de Long Tail qui s'applique ici pleinement de fournir à des petites structures (TPE, PME) des outils puissants qu'elles n'auraient pas pû s'offrir ou qu'elles n'auraient pas été en mesure de mettre en oeuvre sinon, par manque de moyens ou par manque d'une solide équipe informatique interne.


Les applications en SaaS ne constituent donc pas uniquement une première étape permettant de s'essayer à l'exercice avant de passer en grandeur nature par le déploiement des outils sur le réseau de l'Entreprise.


Pour certaines TPE et PME, le SaaS est l'objectif final. Aussi, il faut militer pour avoir dans ces offres de SaaS des engagements de niveaux de services contractuels (les fameux SLA) qui soient de classe "Enterprise". Le SaaS est une solution à plus faible coût pour une TPE, ça ne doit pas signifier que ça soit pour autant une solution "faite à l'économie"...


Seconde chose. Ca concerne les outils et les usages. Je doute que de nombreux outils et services Web 2.0 publics aient un réel intérêt dans un contexte d'Entreprise. En revanche, je crois beaucoup plus à des outils dédiés au monde de l'Entreprise mais qui s'inspirent du Web 2.0 et qui en adaptent les concepts et fonctionnalités au monde de l'Entreprise. Je pense à des outils tels que blueKiwi ou encore - pour faire un peu ma pub Microsoft - à la version 2007 des produits Sharepoint qui intègrent nativement les fonctionnalités de Wiki, Blogs, etc... tout en conservant les fonctionnalités historiques collaboratives telles que la gestion documentaire, les workflows, etc...


En conclusion, Merci Louis pour cet excellent papier.

Comments (1)

  1. Carlos Diaz says:

    Je vous remercie du clin d’oeil, effectivement blueKiwi n’est pas un service 2.0 mais bien une solution Intranet qui s’inspirent des pratiques du Web 2.0. Les applications de blueKiwi sont multiples que soit autour de problématiques KM, travail collaboratif, gestion des compétences, réseau social interne…

Skip to main content